Je n'ai pas le temps
5 octobre, 2020 par
Je n'ai pas le temps
Emi @ Fées Maison
| aucun commentaire pour l'instant

Comment arrives-tu à faire tout ça? Moi j'ai pas le temps...”

Partager

Arfff, je l'entends souvent, celle-là.
Pourtant, du temps, on en a. On a tous les mêmes 24 heures journalières.

Ce qui diffère quand on veut en faire plus? L'anticipation et l'organisation.

Que je vous explique, avec un exemple basique: j'adore faire mon pain. Farine bio locale, pain sans pétrissage, avec ou sans pause pour le faire monter, aucun ustensile ou appareil particulier indispensable, sinon le four pour le faire.
~ Odeur craquante dans la maison ~

Faire son pain (comme moi, je le fais) cela prend moins de 5 minutes de préparation. On laisse ensuite monter la pâte (ou pas) et on cuit.

Cela me prend donc moins de temps de réalisation que de sortir la voiture, rouler jusqu'à la boulangerie, faire la file, payer, remonter en voiture pour rentrer. Donc oui j'ai le temps de faire du pain maison. Rien d'exceptionnel là-dedans.

Mais il a fallu anticiper.

Parce que si, au moment de passer à table, "ah zut, y'a plus pain", là, c'est l'émeute, la rebellion, le putch.

Il faut donc que je m'y prenne à l'avance. Et ça vaut pour un peu tout ce que je fais.
Du moment que l'on prend un peu de temps en amont pour planifier et organiser ses journées, on peut faire tellement plus que ce que l'on croit.

Pour les repas de la semaine, si on ne prévoit rien, on risque de chaque jour se retrouver devant un frigo vide et commander à livrer chaque soir. 
Ou devoir aller au magasin chaque fois que l’on quitte le bureau.

La première option fait perdre énormément d’argent (mais fait prendre plein de calories ^^).
La seconde option fait perdre énormément de temps – et souvent d’argent pour des achats de dernière minute non indispensables.

Sauf si...

Si le vendredi soir, on pose son popotin sur une chaise, avec un verre de vin si cela nous chante et que l’on prévoit le menu de la semaine – idéalement de saison et local, mais on fait pour un mieux, pas à pas.
Samedi, un peu de courses bien planifiées et dimanche, un peu de préparation, ou non. Il y a le concept de batch cooking qui permet de regrouper les mises en place de plusieurs jours et fait donc gagner du temps sur plusieurs jours mais qui n’est pas forcément nécessaire.

Pas d'angoisse de famine. Pas de vadrouille chronophage pour remplir le frigidaire.

Anticipation.
Organisation.

Donc 5 minutes de réflexion préalables peuvent faire économiser pas mal d’argent et gagner beaucoup de temps par la suite, afin de faire plus de choses qui nous tiennent à coeur.

Des petits plats maison.
De la couture.
Des leçons de Pilate.
Des descentes à la plaine de jeux avec les mouflets.
Du binge-watching sur Netflix.
Des soirées libertines.

Ce qui nous branche vraiment en fait – sans aucun jugement 😉

Choisissons nos batailles et arrangeons nous pour faire ce dont nous avons réellement envie de faire.

Rentabiliser son temps, pour se rendre plus heureux.se au final.

 

Se connecter pour laisser un commentaire.

Lire la suite
La Lessive